Décès du père François Chaigne

Ses obsèques auront lieu le jeudi 14 novembre 2013, jour anniversaire de la naissance de saint Jean Eudes, à 11h, en l’église des communautés à Paramé, suivies de l’inhumation au cimetière de la Roche-du-Theil à 15h30, le même jour.

Né le 15 janvier 1924 à COURBEVOIE, François Chaigne fait ses études secondaires au collège Saint-Jean de Béthune, à Versailles, de 1933 à 1939. Entré chez les Eudistes le 22 septembre 1940 à la Roche-du-Theil, il y fait ses études ecclésiastiques : philosophie (1941-1943), théologie (1943-1947).

Incorporé à la Congrégation à la Roche, le 29 mai 1946, il est ordonné prêtre à Redon le 1er mars 1947, avec de nombreux confrères dont plusieurs vivent encore.

Il est d’abord deux ans surveillant des petits à Saint-Jean à Versailles (1947-1949). Ensuite il s’oriente vers « les missions à l’intérieur », avec résidence à Donville de 1949 à 1954 ; à Besançon, maison Saint-Thomas d’Aquin, de 1954 à 1961, où il est aussi économe et 1er assistant. De 1961 à 1966, il réside à Versailles, à la maison provinciale ; c’est là qu’il est nommé en 1963 secrétaire général du Centre pastoral des Mission à l’intérieur  (C.P.M.I.). En 1966, il est envoyé à la basilique Sainte-Jeanne d’Arc à Domremy comme supérieur des missionnaires eudistes.

En 1972, changement d’occupations : François devient aumônier de lycée et de collège à SAINTES ; il y restera jusqu’en 1980. Pendant cette période, il sera en outre conseiller provincial en 1972-1979, et supérieur de la communauté de Saintes de 1976 à 1980.

Après une année sabbatique à Paris, au Foyer sacerdotal, une nouvelle obédience l’envoie à Cannes, à la paroisse eudiste du Prado : il y est vicaire et porte-parole de l’évêque de Nice. Nommé en 1987 délégué général de « Chrétiens Médias », il réside à la communauté Bienheureux Hébert à Paris (1987-1990). Après un passage d’une année à la paroisse du Saint-Esprit à Paris, où il est vicaire, il part pour la Charente-Maritime, chargé de pastorale paroissiale et des Médias, en résidence à Pons (1991-1994), puis à Saintes (1994-2000).

Il prend une retraite active d’abord à Paramé (2000-2004) puis à la Roche-du-Theil à partir de 2004. C’est à l’été 2010, que François s’installe définitivement à la communauté des pères aînés.

François Chaigne, passionné par le monde des Médias, et en particulier par le cinéma, laisse le souvenir d’un homme ouvert et attentif au monde actuel. Un autre trait de cette belle figure de prêtre est son fort souci missionnaire, comme l’a manifesté son engagement dans les « missions intérieures ». Il fut un prêtre attentif à ses confrères, animé par une profonde quête spirituelle, et disponible au service de la Congrégation.

Comme le prescrivent nos Constitutions, nous célébrerons deux fois la messe à son intention et continuerons à prier pour lui.

 

Laurent Tournier, c.j.m.

Provincial de France des Eudistes

 

 

 

 

Back to top