Rassemblement international de prière eudiste en temps de confinement mondial !

 

L’objectif de la rencontre était de se retrouver en « famille eudiste », pour prier avec saint Jean Eudes en temps de Coronavirus.

Après un temps d’accueil chaleureux entre participants, c’est le Supérieur Général, Jean-Michel Amouriaux qui a pris la parole en espagnol, français, portugais, anglais et italien pour dire l’importance de poursuivre la vie fraternelle eudiste à une époque où les circonstances nous obligent au confinement et à la prise de distance, pour éviter la contagion. Il a manifesté sa joie de trouver dans la Congrégation la capacité à dépasser les frontières tout en respectant les règles de confinement.

La prière a suivi une trame conçue par Sœur Magdalena Franciscus, ancienne Supérieure Provinciale des religieuses de Notre-Dame de Charité du Bon Pasteur.

Les participants habitués à la forme de prière à 4 temps, selon la tradition de la spiritualité eudiste ont enchaîné : un temps pour s’ouvrir et accueillir, un temps pour contempler et rendre grâce, un autre pour vivre le pardon, et un quatrième pour se donner à Jésus. La prière a été animée successivement par des prêtres ou laïcs issus des divers pays (France, Italie, USA, Canada, Philippines, Colombie, Brésil, Mexique, Honduras, Nicaragua, République Dominicaine, Mexique, Venezuela, Côte d’Ivoire, Bénin, Kenya, Burkina Faso), chacun dans sa langue. Ce sont les deux évêques eudistes de France, Mgr Luc Crepy, postulateur de la Cause du Doctorat de saint Jean Eudes (1601-1680), et Mgr Michel Dubost qui ont conclu la prière.

Après le temps de prière, tous les participants ont été invités à reprendre librement la parole, pour poursuivre dans la chaleur des retrouvailles avec interpellations, applaudissements, chants et même partage d’un verre à distance !

Cet événement inédit dans la congrégation permet d’ouvrir des voies fraternelles et pastorales nouvelles dans le mouvement créatif initié par Saint Jean Eudes, « ouvrier de la Nouvelle Evangélisation au 17è siècle », selon le titre du récent ouvrage de Mgr Crepy.

Back to top
Les cookies nous permettent plus facilement de vous proposer des services. En utilisant nos services, vous nous autorisez à utiliser des cookies.
Plus d' informations Ok