Pèlerinage en Terre Sainte

Du 12 au 23 décembre dernier, le séminaire d'Orléans était en pèlerinage en Terre Sainte. Quelle belle période de l'année pour suivre les pas de Jésus, alors que nous approchons de la naissance de notre Sauveur et vivre ce pèlerinage. Du désert du Néguev en passant par Massada, de Jéricho à Taybeh, de Nazareth à Bethléem et enfin la montée vers Jérusalem, que de découvertes pour le jeune séminariste que je suis. La dynamique du pèlerinage était de partir de l'histoire de la bible en passant par les prophètes, les Rois et Jésus. Seul le puits de Jacob n'a pas pu être vécu car la zone était trop dangereuse suite à un attentat à Ramallah, il ne faut pas oublier que c'est une terre de conflit entre Israël et la Palestine.

Notre thème d'année au séminaire est la paix, nous avons donc rencontré la réalité de cette Terre Sainte dans son conflit Israelo-Palestinien mais également dans la vie quotidienne entre juifs, musulmans où de belles choses peuvent se vivre, de voir aussi les relations entre Chrétiens pas toujours unis pour s'occuper des lieux saints, mais unis face à la réalité politique qui pousse beaucoup à partir, unis pour résister et témoigner de Jésus. Pour ma part c'était mon premier séjour en Terre Sainte, et ce fut une grande découverte. Des lieux saints porteurs de la foi du peuple hébreu chargés d’histoire avec cette part de mystère qui se laisse découvrir pas à pas, chaque site, chaque monument nous a interrogés et interpelés notre foi personnelle.

La Terre Sainte ce sont aussi des images sur des mots, des paroles, des traditions. Ce fut pour moi également un moment fort et de proximité avec la Vierge Marie. J'étais chez elle sur ses terres et j'ai été très ému dans la basilique de l'annonciation à Nazareth. Le tombeau du Christ a été un moment fort également et comme Marie Madeleine j'ai vu un tombeau vide et je suis rentré l'annoncer dans ma Galilée en France.

Alexis Garel, séminariste eudiste