Une journée à Lisieux

Samedi 23 mars 2019 : à l’invitation de Madame Quatrepoint et de l’équipe pastorale de l’école, nous sommes 27 adultes (enseignantes et personnel Ogec) à nous rendre à Lisieux. En cette année vécue  à l’école avec  la petite Thérèse, nous aurions bien voulu emmener les 750 élèves à Lisieux…mais nous avons dû nous y résoudre : c’est Thérèse qui viendra à l’école le jeudi 4 avril  (journée de temps fort thérésien pour toutes les classes), et ce sont les enseignantes  et le  personnel Ogec  qui se rendront à Lisieux, accompagnés par les Pères Bernard et Vincent .

Six voitures quittent  Versailles de bon matin, direction la Normandie : dès le début de la journée, des liens plus personnels et amicaux se tissent entre les membres du même équipage. Arrivée  à la basilique : nous sommes tous heureux de vivre cette journée ensemble, laissant derrière nous nos différentes « casquettes » de responsabilités.

Le Père Bernard nous introduit à la visite des Buissonnets : la  petite maison de Thérèse est affichée dans toutes les classes de l’école comme support du temps de Carême, nous la connaissons bien cette photo …nous allons entrer à présent  « à l’intérieur » et nous laisser guider par Thérèse, chacun à son rythme.

Puis une petite marche à pieds nous mène  au Carmel : lieu riche de photos qui évoquent très concrètement la vie communautaire, lieu rempli d’ « ex-voto », lieu de prière où l’on peut se recueillir devant Thérèse et la belle Vierge au Sourire.

Le temps du déjeuner arrive, convivial …et délicieux dans une crêperie accueillante : la détente est au rendez-vous, comme pour mieux savourer  la nourriture – matérielle et spirituelle – qui nous est donnée .

L’après-midi commence par la visite de l’imposante basilique : tout y a un sens…y compris notre petitesse par rapport à cette prodigieuse hauteur. Lorsque  nous descendons dans la crypte pour nous recueillir auprès des époux Martin, un groupe de «  pop louange » Laudate  joue à pleine voix pour lancer  une retraite de 250 adolescents : la joie et  le chant sont au rendez-vous.

Enfin, l’eucharistie concélébrée par les Pères Bernard et Vincent est vécue comme une action de grâce commune.

Nous avons alors tous une seule idée : recommencer l’année prochaine !

Caroline Gouyon et Laurence Daniélou