Session des séminaristes Lazaristes et Eudistes de France sur la Nouvelle Evangélisation.

Le thème de la rencontre : La Nouvelle Evangélisation relue par nos traditions. Durant ces quelques jours, nous avons approfondi ce thème riche d’actualité en parcourant la vie de Saint Vincent-De-Paul et de Saint Jean Eudes. La recherche personnelle de chacun et l’échange sur certaines préoccupations de nos fondateurs (L’évangélisation des campagnes, la charité, la collaboration avec les fidèles, la formation des prêtres et la mission ad gentes) nous ont permis de mettre en valeur le lien étroit qui existe entre leurs inspirations au XVIIème siècle et la problématique de l’évangélisation aujourd’hui. Le P.  Bernard Héraut, c.j.m, est intervenu pour nous présenter les défis de la « nouvelle évangélisation ». Son enseignement ainsi que la réflexion commune entre séminaristes, nous ont profondément marqué et ouvert sur la compréhension du concept de « nouvelle évangélisation » et de sa pertinence dans le monde actuel.

Nous avons été frappés d’abord par la rencontre personnelle profonde que Saint Vincent et Saint Jean-Eudes ont faite avec le Christ. Elle leur a donné une joie, une espérance qu’ils ont eu envie de partager sans relâche à leurs contemporains. Pour eux, annoncer la Bonne Nouvelle était une mission urgente.

Nous avons noté aussi combien leur sainteté de vie a attiré les gens. Ils ont été infiniment proches des réalités souvent difficiles de leurs contemporains, à commencer par les plus pauvres. Ils ont toujours cherché à rendre simple et accessible le Christ. Ils ont vu la nécessité impérieuse de former des ouvriers de l’évangile. Ils nous ont montré l’importance de travailler avec méthode, non tout seul mais avec d’autres, en Eglise.

Tout cela nous a semblé éclairer de manière tout à fait pertinente la nécessaire nouvelle évangélisation de notre époque, en phase avec la récente exhortation apostolique du Pape François.

Quoi qu’il en soit, nous nous retrouvons pour dire qu’il ne suffit pas de réfléchir pour combler les attentes d’une telle question, il faut aussi agir et prendre le temps de la rencontre ; la rencontre avec le Christ de qui vient toute chose et avec qui nous pouvons aimer en vérité, et la rencontre de l’autre, du voisin, du frère, avec qui l’on partage la vie. Et bien justement ! Cette rencontre a été effective lors de ces quelques jours, notre joie en témoigne ! La convivialité, la simplicité, les promenades, la rigolade, la prière, les sorties étaient au rendez-vous et ont été un bon moyen de vivre cette fraternité et de continuer cette belle amitié Lazaro-Eudiste.

Un grand Merci à Roberto et Jean-Michel  pour avoir organisé cette session  ainsi qu’à nos supérieurs provinciaux pour cette initiative, que nous espérons être le début d’une longue série !

Réalisation article : Vincent HERAUD (eudiste), Maximilien ANDREI et Sylvain MANSART (lazaristes).