Notre Dame de Charité du Bon Pasteur : d’Angers à Caen et de Caen à Angers…

Cette réunification est le fruit d’une longue route parcourue ensemble et qui se poursuit d’une manière nouvelle. Ainsi les sœurs d’Angers sont venues à Caen puis elles sont reparties – en bus – avec les sœurs de Caen… D’Angers à Caen et de Caen à Angers, voici une belle image du chemin d’approfondissement parcouru par les deux instituts depuis plusieurs années. Des eudistes de Bretagne et de Normandie, porteurs de la prière et de l’amitié fraternelle de leurs frères, ont participé à ces grandes journées.

 

Caen… la ville où Jean Eudes a vécu la plus grande partie de sa vie… En 1641, il y fonde le Refuge pour l’accueil de femmes en difficultés d’où naîtra la Congrégation de Notre Dame de Charité… Deux ans tard, il y fondera la congrégation de Jésus et Marie, les eudistes. Caen est le point de départ d’une grande aventure qui depuis plus de trois siècles et demi se poursuit au gré des appels de l’Esprit et des besoins de la société. Caen, c’est la maison commune… Le premier temps des célébrations de la réunification s’est donc déroulé sur ce lieu de mémoire, ce lieu des origines, ce lieu de mission si cher à saint Jean Eudes. La première journée s’est ouverte par le temps de l’action d’actions de grâce au cours de l’Eucharistie présidée par le P. Laurent Tournier, provincial de France des eudistes. Etaient présents aussi d’autres eudistes, des prêtres du diocèse, des sœurs d’autres communautés religieuses, des amis, des associés, des bénévoles… une assemblée attachée de bien des manières à NDC.  Après le repas convivial et fraternel, il fut bon d’évoquer, dans un temps de célébration, l’histoire sainte des deux congrégations : temps fort où la mémoire se fait vivante, temps fort où le passé ouvre déjà sur demain, temps fort sous le signe du Cœur… temps fort, enfin, qui invite à prendre ensemble la route d’Angers.

Angers… 1835 : Marie-Euphrasie fonde Notre Dame de Charité du Bon Pasteur, une congrégation nouvelle et pourtant qui puise à la même source… Angers, maison mère d’où partiront en mission tant et tant de sœurs dans le monde entier. Le passage d’un lieu à l’autre, d’une histoire à l’autre, se fit au cours d’une veillée où les deux symboles enlacés des deux congrégations illuminèrent la chapelle d’une douce et paisible lumière. Le dimanche, la célébration de l’Office du Cœur de Jésus ouvrit la journée. Puis ce fut le temps de l’action de grâce avec l’Eucharistie, présidée par le P. Luc Crepy, vicaire général des eudistes, entourés de prêtres du diocèse d’Angers et de confrères eudistes. Au cours de ce temps de joie, des gestes et des paroles chargés de sens et d’espoir ont manifesté que la réunification des deux congrégations est avant tout un don de Dieu à l’Eglise et au monde, au service de la miséricorde pour les plus démunis et tout particulièrement pour les femmes en difficulté. Il s’agit ainsi pour toutes les sœurs de Notre Dame de Charité du Bon Pasteur « d’avancer vers le large, la source au cœur et ensemble en mission » !...

Bonne route à nos chères Sœurs !