Prière des Eudistes du 19 février 2020

Prière eudiste partagée - Février 2020

 

En ce mois de février dédié au Cœur de la Mère Admirable, les associés du Honduras nous invitent à contempler Marie qui méditait et gardait tous les détails de la vie de son Fils dans ce cœur extraordinaire, pour que par l’exemple et l’intercession de Notre très Sainte Mère, tout au long de cette année nous continuions à former et à faire vivre Jésus en nous.

 

Prière initiale

O Jésus,

L’unique Fils de Dieu,

L’unique Fils de Marie,

Je t’offre le cœur très bon de ta Mère divine,

Qui est pour toi le plus précieux et le plus agréable de tous.

 

O Marie, Mère de Jésus,

Je t’offre le cœur très sacré de ton Fils aimé,

Qui est la vie et l’amour de ton Cœur.

 

Lecture biblique :  Luc 2, 41-52

Chaque année, les parents de Jésus se rendaient à Jérusalem pour la fête de la Pâque.

 Quand il eut douze ans, ils montèrent en pèlerinage suivant la coutume.

À la fin de la fête, comme ils s’en retournaient, le jeune Jésus resta à Jérusalem à l’insu de ses parents.

 Pensant qu’il était dans le convoi des pèlerins, ils firent une journée de chemin avant de le chercher parmi leurs parents et connaissances.

Ne le trouvant pas, ils retournèrent à Jérusalem, en continuant à le chercher.

C’est au bout de trois jours qu’ils le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des docteurs de la Loi : il les écoutait et leur posait des questions,

et tous ceux qui l’entendaient s’extasiaient sur son intelligence et sur ses réponses.

En le voyant, ses parents furent frappés d’étonnement, et sa mère lui dit : « Mon enfant, pourquoi nous as-tu fait cela ? Vois comme ton père et moi, nous avons souffert en te cherchant ! »

Il leur dit : « Comment se fait-il que vous m’ayez cherché ? Ne saviez-vous pas qu’il me faut être chez mon Père ? »

Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait.

Il descendit avec eux pour se rendre à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait dans son cœur tous ces événements.

Quant à Jésus, il grandissait en sagesse, en taille et en grâce, devant Dieu et devant les hommes.

 

 

Lecture Eudiste OC 8, 429

La Très sainte Vierge conservait tous les mystères et toutes les merveilles de la vie de son Fils, en quelque manière dans son Coeur sensible et corporel, principe de la vie et siège de l'amour et de toutes les autres passions; puisque tous les mouvements et battements de ce Coeur virginal, toutes les fonctions de la vie sensible qui en procédait, et tous les usages des susdites passions étaient employés pour Jésus et pour toutes les choses qui se passaient en lui: l'amour pour l'aimer; la haine pour haïr et détester tout ce qui lui était contraire; la joie pour se réjouir de sa gloire et de ses grandeurs; la tristesse pour s'affliger de ses travaux et souffrances, et ainsi des autres passions. 2. Elle les conservait dans son Coeur, c'est-à-dire dans sa mémoire, dans son entendement, dans sa volonté, et dans le plus intime de son esprit. Car toutes ces facultés de la partie supérieure de son âme étaient sans cesse appliquées à remémorer, méditer, contempler, adorer et glorifier tout ce qui se passait en la vie de son Fils, jusques aux moindres choses, sachant très bien qu'il n'y avait rien en lui qui ne fût infiniment grand et adorable.

 

Prière partagée

Honorons avec la plus grande dévotion qu’il nous soit possible, le Cœur de la Mère Admirable

Répondons : Nous t’honorons et nous te vénérons.

  • Cœur de Marie rempli d’amour et de sainteté qui a sanctifié les pensées, les paroles, les actions et les souffrances de la Sainte Mère du Sauveur
  • Cœur, fournaise de l’amour et de la charité divins qui a sanctifié sa mémoire, son intelligence, sa volonté et les facultés supérieures et intérieures de son âme
  • Cœur qui a orné toute sa vie intérieure et extérieure avec sainteté merveilleuse et incomparable
  • Cœur qui contient toutes les vertus, les fruits et dons de l’Esprit Saint et les béatitudes évangéliques
  • Cœur qui a attiré le cœur de la Sainte Trinité, c’est-à-dire , l’esprit saint pour qu’il soit son esprit et son cœur
  • Cœur qui a ému le cœur du Père Eternel pour que son Fils bien aimé soit le cœur de son cœur
  • Cœur qui a fait que ses entrailles sacrées et ses seins bénis soient dignes de porter et de nourrir celui qui soutient le monde et qui est la vie de tous les vivants
  • Cœur qui la faite mère de tous les membres de Jésus
  • Cœur qui l’a exalté au ciel au-dessus de tous les Séraphins et la fait asseoir sur un trône de gloire, incomparable de grandeur, de pouvoir et de félicité par sa dignité de Mère de Dieu
  • Cœur béni, source inépuisable de dons, de grâces, de faveurs et de bénédictions pour ceux qui aiment en vérité cette Mère du plus bel amour et qui honorent avec dévotion son très aimable cœur.

Prions : Nous supplions le Cœur de Jésus, roi des cœurs, par l’immense amour de son cœur Filial envers sa Très Sainte Mère, qu’il bénisse, avec ses plus précieuses bénédictions, tous ceux qui célèbrent cette fête et qu’il établisse dans leurs cœurs le règne éternel de son divin amour. Amen.

 

 

Prière finale

Marie, mère de Jésus, par le Cœur adoré de ton Fils et par le tien propre, nous te prions d’offrir nos cœurs à la Divine Volonté, le suppliant qu’il anéantisse en eux tout ce qui lui est désagréable et qu’il vive et règne parfaitement en eux pour toujours.

Nous te supplions très aimable Jésus uni à ta Très Sainte Mère, envoies des étincelles de ta fournaise ardente à nos cœurs  qui célèbrent avec amour cette fête, emplis les de ferveur et d’ amour sacré et, si tu les trouvais tièdes, qu’ils soient incendiés et si ils sont ardents, qu’ils soient embrasés. Amen.

 

 

Vive Jésus et Marie !